13 juin 2016

Le Disney Tag

Ça fait un petit moment que ce tag me tente. A force de le lire chez NatachaBirds, LeBlogaNunien ou LesDessousdeMarine, l'envie n'a fait que s'accroître (j'en parle comme d'une gourmandise ^^). Et étant une véritable enfant quand il s'agit de Disney ♡, je ne pouvais pas passer à côté de cette petite série de 10 questions ! 

1 - Quel est ton film Disney favori ?
Première question et première difficulté pour répondre, parce qu'il y en a tellement!! Mais je dirais Aladdin et la Petite Sirène pour les "old school". Pour les plus récents, je dirais bien Rebelle ("Brave" fait quand même plus classe!), Raiponce et La Reine des Neiges (que je préfère 100 fois plus en VO ♡).


2 - Quelle scène d'un film Disney aurais-tu voulu vivre ?
Sans hésitation la scène des lampions dans Raiponce! Elle est juste absolument magnifique (et bon j'avoue, je verse ma petite larme), c'est plein d'émotions, j'adore! Mais il y a une autre scène que j'aurais aimé vivre aussi : dans La Petite Sirène, lorsqu'Eric et Ariel sont dans la barque, qu'elle essaie tant bien que mal de lui faire comprendre qui elle est - puisqu'elle n'a plus de voix. C'est tellement romantique comme ambiance (mais pas comme situation!)...


3 - Un moment inoubliable que tu as passé dans les parcs d'attractions ?
Je crois qu'ils sont à peu près tous inoubliables, mais je retiendrais surtout mon dernier week-end, en juin 2015. Une journée extra entre amis, avec mon Chéri ♡. Bref un pur cocktail de bonheur, des rires toute la journée, des photos à la pelle aussi, des supers bons moments. Journée qui s'est achevée par un magnifique feu d'artifice (et 2h de route pour rentrer!). Que demander de plus?


4 - Si tu devais être un Prince, lequel serais-tu ?
J'hésite entre Eric ou Flynn Rider/Eugène. Bien que Eugène ne soit pas un Prince à proprement parlé. Mais j'aime son esprit d'aventure, il est un peu farfelu mais loyal malgré tout. Et puis Eric, bah j'ai toujours craqué dessus depuis que j'étais petite, et comme je le disais plus haut la scène dans la clairière avec Ariel ne fait que renforcer le fait que je l'apprécie. Ils ont tous les deux énormément de courage et de volonté. Alors oui, si je devais être un prince, ça serait l'un des deux!


5 - Si tu devais être une Princesse, laquelle serais-tu ?
J'hésite entre Merida et Elsa. Mérida, j'adore son côté bagarreuse, intrépide et qui ne recule devant rien. Pendant longtemps je faisais comme elle, je fonçais tête baissée. Heureusement j'ai grandi et donc changé ^^'. Elsa, c'est pour son côté solitaire, renfermé et froid. Je suis vraiment du genre à être impulsive, ce qui malheureusement me fait souvent défaut, tout en ayant un caractère solitaire. J'aime me retrouver dans mon petit cocon, tranquille - même si la présence de mon chéri m'apporte le meilleur équilibre entre ma solitude et mon besoin de lui. J'opte donc pour une princesse hybride.


6 - A quel personnage Disney ressembles-tu ?
Ça rejoint un peu la question de quelle princesse je serais, si j'en étais une. Je pense vraiment être un combo de Mérida et d'Elsa, sans le physique puisque je ne suis ni blonde, ni rousse. Si je dois choisir entre les deux, je pense plutôt ressembler à Mérida. Son esprit d'aventure, de fonceuse, c'est vraiment tout moi ça ^^'.


7 - Si tu pouvais choisir un animal Disney pour être ton ami, lequel choisirais-tu ?
Encore un choix cruel! J'hésite entre Meeko parce que j'adore les ratons laveurs, je trouve ça juste trop mignon. Ou alors Pascal, bien que je ne sois pas une grande fan des caméléons ou animaux de ce genre. Il a juste une bouille et des expressions que j'adore. Ou alors Pongo, parce que j'adore les chiens, que je trouve les dalmatiens super beaux et que j'adore la bouille de Pongo, aussi simplement que ça! Et puis comment ne pas associer Pongo à mon Ramsès ^^!


8 - Une scène d'un Disney qui te fait pleurer à chaque fois ?
Je suis terriblement émotive, alors je pense que je verse une larme sur chaque Disney que je regarde. Mais 2 scènes me viennent immédiatement à l'esprit : lorsque Mufasa meurt et que Simba pleure la perte de son père entre ses pattes, et également lorsque l'adorable grand-mère remet Rouky en liberté dans la forêt. Je crois même que c'est cette scène la pire car rien que d'en parler, j'en ai les larmes aux yeux. Il a tellement des yeux malheureux (j'ai l'impression de voir mon Ramsès ♡) que ça me fend véritablement le cœur.


9 - Quel est le Disney que tu as vu le plus souvent ?
J'en ai vu tellement, mais si je fais un décompte récent, j'ai souvent regardé Raiponce et La Princesse & la Grenouille - et j'avoue, Frozen (ouais, la version anglaise est plus jolie!). Le pauvre chéri qui subit Disney, lui qui ne jure que par Le Roi Lion - c'est pas un mec pour rien hein ^^! Là en ce moment, j'aime retourner à des "classiques" et je me dirige plus facilement vers la Belle et la Bête ou encore La Petite Sirène. Par contre il y en a que je ne regarde jamais : Blanche-Neige parce que je la trouve niaise et cruche, Bambi parce que je sais que je vais pleurer quand Bambi perd sa maman, Bernard et Bianca parce que je préférais le livre au dessin animé ou encore Toy Story parce que je déteste, tout simplement (ne me jetez pas des pierres) !

10 - Quelle est ta chanson Disney favorite ?
Bon là, impossible de faire un choix! Je dirais les chansons dans Raiponce, celles dans La Belle et La Bête (principalement Histoire Éternelle), Partir là-bas, Let it Go... Il y en a tellement que j'ai en tête mais impossible de retrouver le titre. C'est quand même une question difficile ^^'.

Gifs en provenance de Animated-Disney-Gifs


Et voilà, n'hésitez surtout pas à faire ce tag sur votre blog et à me laisser le lien, ça peut toujours être sympathique à lire ! Il y a tellement de Disney qu'on ne pense pas à tous, et ça permet d'en (re)découvrir certains qui se cachent bien au fond du tiroir ^^!


♡♡



31 janv. 2016

Mon bilan lecture #1

Ces dernières semaines, j'ai repris goût à la lecture et à ce petit bonheur de dévorer des livres en 2 jours! Ça faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé, alors ces dernières semaines, j'ai rattrapé le temps perdu et je dévore! Même si à chaque fin de livre - et surtout quand ce sont des sagas - je ne sais jamais lequel je vais lire ensuite, malgré tous ceux que j'ai sur ma Kobo. J'ai une pile à lire tellement longue que je ne sais pas si j'en viendrais à bout un jour, puisque j'en rajoute constamment! Mais ça fait énormément de bien de se plonger dans un roman, calée dans un fauteuil avec un petit plaid, une tasse de thé à mes côtés et la cheminée aussi. Allez, petit bilan des dernières lectures!


After Saison 5 - Anna Todd
Résumé : Avant, elle contrôlait sa vie. After, tout a chaviré Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux... Mais ça, c'était avant qu'il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un " p... d'accent anglais ! " Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle... Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque... Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ? 
Mon avis : J'ai lu toute la saga d'Anna Todd. Le style d'écriture n'est pas transcendant mais il se laisse de manière agréable tout de même. Par moment, certains passages sont longs, les constantes tergiversations de Tessa à l'égard d'Hardin peuvent être gonflantes, lui à ne pas savoir ce qu'il veut. Mais bon, les 5 saisons se lisent de manière agréable. Et autant certains passages peuvent être longs, autant j'ai eu du mal à lâcher le livre par moment parce que je voulais savoir ce qui allait se passer. Il y en a eu des nuits blanches pour lire After! Il y a des mots crus, c'est une sage présentée en version ado de Fifty Shades of Grey, mais j'ai passé de bons moments de lectures. "Before" est sorti il y a peu, l'histoire racontée selon le regard d'Hardin, c'est toujours sympa d'avoir une autre version.
Ma note : ♥♥♥♥♥

Divergente - Veronica Roth
Résumé : Différente. Déterminée. Dangereuse. Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver... ou la tuer.
Mon avis : J'ai longtemps laissé ce livre de côté, de peur d'être déçue parce que j'ai adoré le film. Et quelle ne fut pas mon erreur, pour la simple et bonne raison que j'ai dévoré ce roman! Retrouver Tris, Quatre et la bande, ça m'a emmené dans ma petite bulle. Habituellement, je suis plus du genre à lire le livre avant de voir le film, mais là d'avoir fait l'inverse je crois que c'était une bonne idée. Il y a toujours ces petits détails que l'on ne retrouve pas dans le film, et là tout au long de ma lecture j'avais en tête les images du film, et j'ai juste adoré. J'ai hâte de lire le second tome mais je crois que je vais me faire un petit visionnage du film avant, pour bien me replonger dedans!
Ma note : ♥♥♥♥♥

Je ne renoncerai pas à toi - Lilly Sweet
Résumé : Il était une fois, Oui, en fait, cette histoire pourrait commencer par « il était une fois » car comme dans tous les contes de fées que l on nous racontait lorsque nous étions enfants, il faut un prince charmant, une demoiselle plus ou moins en détresse, un méchant et plein de complications. Dans un conte de fées, il y aurait aussi des oiseaux, des cœurs, des fleurs et des chansons. Mais cette histoire n'est pas un conte de fées.
Mon avis : Cette lecture, j'aurais clairement pu m'en passer tellement je l'ai trouvé niaise, et longue à venir. Ça commence de manière clichée : 3 jolies nanas qui tombent sur 3 beaux gosses, militaires et musclés de surcroît, et tout colle direct entre eux, pour chacun d'eux. Pas de jalousie, pas de drames, du "mon cœur, mon amour, mon ange", en veux-tu, en voilà. Je suis amatrice des romans à l'eau de rose, mais cette version terriblement "cucul la praline", niaise à en être écœurante, c'est trop. Et on a juste envie de dire stop! On doit lire quasiment tout le livre pour avoir des infos sur les divers personnages, pour avoir un semblant de fil d'ariane. Je l'ai fini parce que je déteste ne pas finir un livre que j'ai commencé, mais j'en suis à me dire que je regrette ma lecture. 
Ma note : ♥♥♥♥

Elle & Lui - Marc Lévy
Résumé : Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là... Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s'appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.
Mon avis : Marc Lévy est pour moi, à l'égal de Guillaume Musso, un de mes auteurs préférés. Ils ont tous deux ce style d'écriture qui me transporte dans mon univers où je ne pense plus à rien, où je suis complètement plongée dans ma lecture. Là encore, avec Elle & Lui, c'est ce qu'il s'est passé : cette histoire d'amitié, d'amour, d'occasions manquées et de chances à saisir. Un roman qui donne le sourire, de l'optimisme, mais aussi une vision sur le fait qu'il n'est pas toujours simple de changer sa vie. Mais quand on s'en donne les moyens, ça ouvre tout un tas de perspectives.
Ma note : ♥♥♥♥


L'amour dure trois ans - Frédéric Beigbeder
Résumé : La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre.
Mon avis : un roman complètement sarcastique, mais en ayant tout de même une note d'humour et d'amour. J'avais beaucoup entendu parler de ce livre, un film en étant tiré mais il ne m'avait jamais tenté jusqu'alors. Et puis, j'ai franchi le cap. Alors oui, celui qui nous raconte l'histoire est assez pessimiste puisque selon lui, au bout de 3 ans, une relation perd de son souffle et il est temps pour elle de s'achever, avec perte et fracas la plupart du temps. Pourtant, c'est aussi un beau message pour se dire que oui, l'amour dure peut-être 3 ans mais c'est à nous de l'alimenter au quotidien pour l'embellir, pour la renforcer.
Ma note : ♥♥♥♥♥

Il était une fois... Cinder - Marissa Meyer
Résumé : À tout juste 11 ans, Cinder découvre New Bejing et sa nouvelle famille. De l'Europe et de ses vrais parents, elle n'a aucun souvenir. Elle ne sait d'eux que ce que son beau-père lui a appris : ils sont morts dans un accident qui a aussi failli lui coûter la vie. Pour la sauver, les médecins ont dû lui greffer une main et une jambe de robot. Cinder a des difficultés à s'habituer à son nouveau corps de cyborg. Sans parler des informations encyclopédiques qui sont projetées dans son champ de vision sitôt qu'elle est confrontée à une situation inconnue. Si elle se lie facilement d'amitié avec ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, Cinder comprend très vite que sa belle-mère ne l'accueille pas de gaieté de cœur. Et le drame qui menace sa famille d'accueil ne va rien arranger...
Mon avis : Un petit préambule à la saga des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer. Dans les premières pages, j'ai eu du mal à accrocher. On se retrouve projeté dans un monde complètement futuriste où la technologie est absolument partout, où le monde est sous contrôle. On rencontre une jeune femme, Cinder, moitié humaine, moitié cyborg, qui se retrouve propulsée dans une famille d'accueil qui tolère difficilement sa présence. Dans ce préambule, on découvre donc la vie de Cinder dans sa famille, ses difficultés à se faire accepter alors qu'elle donne tous les efforts du monde pour s'intégrer. Alors oui, j'ai eu du mal au début en me demandant dans quelle galère littéraire je ne venais de m'embarquer. Au final, la lecture m'a fait la soirée tellement je n'ai pas pu décrocher du livre. Ce côté futuriste qui me "rebutait" a saisi tout mon intérêt, pour le mélange science-fiction/conte de fées. Ça n'en présage que du bon pour la suite!
Ma note : ♥♥♥♥

Cinder - Marissa Meyer
Résumé : Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure... Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...
Mon avis : Nous voilà donc la réelle histoire de Cinder. Dans ce premier volet des Chroniques Lunaires, on en découvre nettement plus sur sa vie, sur ce qu'elle est mais aussi qui elle est dans le fond, comment se passe sa vie avec sa belle-mère et ses sœurs. Le fil conducteur est bien sûr l'histoire de Cendrillon, version Le Cinquième Élément. En toute sincérité, un bonheur à lire, un pur moment d'évasion, calée dans le canapé avec un plaid et une infusion mandarine/groseille. On plonge complètement dans l'histoire de Cinder, dans le monde cyborg et surtout dans un monde complètement futuriste qui est terriblement bien décrit. Ces descriptions, présentes mais sans être abusives m'ont faite voyager et j'ai vraiment hâte de lire la suite (j'ai déjà entamé le 2nd volet : Scarlet).
Ma note : ♥♥♥♥♥



Et vous, quelles sont les dernières lectures qui vous ont marquées?
Vous en avez à me conseiller, je suis preneuse!
♥♥





30 janv. 2016

Wishlist de Février


A chaque mois sa petite wishlist! Enfin je dis ça mais la dernière date de mon anniversaire. J'ai remarqué qu'avec le temps, j'avais de moins en moins d'envie, ou du moins elles sont davantage tournées déco. Mon changement de vie approche, alors j'ai plein d'idées qui fourmillent pour finir mon bureau. Et puis des idées pour les autres pièces mais encore faut-il que mon chéri soit d'accord! En attendant, nous sommes bientôt en février, je déménage vers le 2 mars, ça se profile vite tout ça, mais j'ai tellement de choses à faire encore : faire du tri dans mes vêtements/chaussures et donner aux associations, faire la révision de ma voiture, faire le tri dans mes autres affaires et préparer les cartons, aller chez le médecin, trouver d'autres médecins en Haute Loire, faire changer les papiers de la voiture, la domiciliation de mon compte bancaire, de mon assurance voiture, etc... Le mois de février va passer à une allure folle, mais c'est tellement stimulant. Tout en souhaitant que le dossier avec l'ex soit résolu avant que je parte d'ici (en tout cas, je fais de manière à ce que ça avance vite!). Bref, trêve de blabla!


Anti-cernes Naked Skin "Fair Neutral" - Urban Decay (20 € sur Sephora)
Cet anti-cernes, à force de voir Sananas en parler, il s'est téléporté tout seul dans ma wishlist! Je n'ai pas la chance d'avoir un Mac près de chez moi (le plus près est à une centaine de kms) alors ce n'est pas simple pour choisir la couleur. Pour celui-ci, mes gentilles Sephorettes m'avaient gentiment donné des échantillons pour me faire un avis. Et j'ai jeté mon dévolu sur Fair Neutral qui illumine sans faire cadavre. Je confesse, j'ai craqué aujourd'hui même via un panier Sephora!

Rouge Velouté sans transfert "#13 Marvelous Mauve" - Sephora (10,95€ sur Sephora)
Lui, il était soldout sur le site de Sephora - je tiens d'ailleurs à signaler que les alertes de réappro ne fonctionnent pas des masses! Et aujourd'hui, j'ai été faible et j'ai été me promener sur Sephora. J'ai regardé à tout hasard et là je l'ai vu : dispo! Obligée, il fallait que je craque. Cette couleur me tente depuis un moment, discrète mais tout en étant classe. Et puis l'article de Pauline () a encore plus conforté mon envie d'avoir cette teinte. A moi les bisous avec mon Doudou sans lui en mettre plein les lèvres ^^'.

Velvetine, teintes "Riot" & "Wicked" - Lime Crime (18,40€ sur Lime Crime)
Bon, parlons du cas des Velvetine. Ces petites choses me tentent, ils ont des couleurs absolument magnifiques, d'autres un peu plus discutables. Mais Riot et Wicked, ce sont les deux qui me font chavirer le coeur à chaque fois que je les vois. Sauf que 18,50€, à ce prix-là et pour un peu plus, je préfère m'acheter un rouge à lèvres Mac. Là je ne sais pas, je bloque. Je peux faire des cadeaux de folie à des amies, mais mettre 20€ dans un rouge à lèvres liquide, ça me parait trop. Je n'ai pas de logique, je sais. Mais peut-être qu'un jour.... 

Fond de teint Born This Way "Nude" - Too Faced (35€ sur Sephora)
Ce fond de teint, ça fait un petit moment qu'il me tente mais la teinte n'est jamais disponible sur le site de Sephora. Et puis commander un fond de teint en ligne sans avoir vu la couleur, j'hésite vraiment. Mon dernier fond de teint, un Dior, m'a quelque peu déçue. J'ai pour le moment son remplaçant, un Revlon (le Photoready il me semble) qui est franchement pas mal, surtout appliqué au Beauty Blender!! Mais ce petit Too Faced - en plus je ne suis pas objective, j'adore cette marque! - sera mien un jour!

Palette En Taupe - Zoeva (17,50€ sur Zoeva)
Je suis désormais nettement plus tournée vers les palettes de couleurs neutres (d'ailleurs, je crois que je vais revendre mes Books of Shadows ou autres palettes colorées...) avec quelques touches prunes. Et cette palette de Zoeva a l'air absolument sublime et pile dans les couleurs que j'aime. Toutefois, je me dis que j'ai déjà les 3 Naked, la Chocolate Bar, bientôt la Naked Smoky et d'autres petites palettes Too Faced neutres, alors est-elle réellement utile? Mais elle a l'air tellement jolie, c'est un bon argument pour craquer. Et puis, je ne connais pas les produits Zoeva, ça serait l'occasion de tester leurs fards à paupières. 

Lampe vintage Mint - Maisons du Monde (19,99€ sur Maisons du Monde)
Ma belle-soeur et mon beau-frère m'ont offert une petite lampe pour mon bureau, que je n'ai toujours pas pris le temps d'installer d'ailleurs. Elle est super mimi et moderne d'ailleurs, j'ai quand même hâte de l'installer. Mais le côté vintage de cette lampe, sa forme, j'ai craqué dessus depuis un long moment déjà, malheureusement pour moi. Je l'ai vu à la base chez Mariel (), et j'aime beaucoup son intérieur, épuré et moderne, un peu "à la mode scandinave" que j'aime beaucoup depuis plusieurs années. Le soucis, c'est que je n'ai rien dans mon bureau en couleur mint, étant donné qu'il est davantage gris orage et blanc.

Housses de coussins Infini (grise) et Tribeca (noire) - Maisons du monde (8,99€ et 13,99€ sur Maisons du Monde)
J'ai une lubie sur les coussins depuis toujours, aimant avoir plein de coussins. Et là, il faut avouer que les housses Maisons du Monde sont quand même vachement jolies. Les motifs zigzag, très graphiques et dans des teintes comme j'adore, ça ne peut que faire chavirer mon coeur. Je les imagine tellement bien mêlés aux 2 coussins que j'ai eu pour Noël dans un style vintage/boudoir/romantique. Mais encore faut-il avoir un canapé pour les poser dessus ^^'. C'est en projet mais on n'a pas encore réellement trouvé quel canapé, malgré nos ballades à Ik** ou B** ou Conf*****! Mais on trouvera bien, on a le temps! Notre vie ensemble ne fait que commencer!

Cadres "Home is Where Love is" et "Close Your Eyes" - Maisons du Monde (8,99€ et 14,99€ sur Maisons du Monde)
Ces cadres doivent être dans chacune de mes wishlists. Et il faudra à un moment ou à un autre que je craque parce qu'il est clair que je VEUX - oui parfaitement! - ces 2 cadres dans mon bureau. J'en avais repéré un 3ème à l'époque, mais impossible de remettre la souris dessus sur le site de MDM. En tout cas, ces deux-là, c'est exactement ce que j'aime. Et j'adorerais mettre un grand sticker mural dans la maison, ou dans le bureau. J'ai repéré 2 modèles sympas sur le net, faudra que j'en discute avec le chef! Bref, j'ai plein d'idées :).


Et vous, quelles sont vos envies du moment?
Avez-vous craqué pendant les soldes?
Dites moi tout!







23 janv. 2016

It's a new beginning


Sur un coup de tête, parce que j'en ai besoin aussi, j'ai supprimé 4 ans d'articles de blog. Non pas que j'en avais des tonnes, bien au contraire, mais il faut que je reparte de 0 ici. A trop vouloir faire "comme les grandes blogueuses", à peut-être dans le fond chercher un peu de reconnaissance. J'aurais presque envie de dire qu'en fait, je m'en fous. Je m'étais perdue ici, j'ai perdu le goût et l'envie d'écrire, de poster. Le contenu n'est pas forcément intéressant mais ça fait du bien de partager. Et puis ces 4 ans d'articles avaient trop de souvenirs, pas forcément joyeux. Les seuls joyeux, ce sont les 3 articles que j'ai gardé : Indochine et ma belle Alice, notre rencontre qui remonte déjà à bien trop longtemps. 2013. C'est une éternité. 2016, j'ai envie de projets, de retrouver et de renouer des liens. Mais tout ça, je veux le faire avec Lui*. Lui qui a marqué ma vie il y a plus de 10 ans, celui sans qui j'ai cru pouvoir vivre, lui que j'ai retrouvé aujourd'hui. En 2016, je repars à 0 dans tous les domaines. Je quitte ma vie dans l'Yonne, insipide, vide de sens et parsemée de mauvais souvenirs, de mauvais moments (dont j'essaie de tirer définitivement un trait dessus, mais il y a encore un peu de boulot), je quitte mon boulot, je quitte mes parents et ma plus proche famille. Je pars à 450kms rejoindre l'Homme de ma vie, en Haute Loire où j'ai une belle-famille aimante et attentionnée, où j'ai trouvé une belle-sœur, un petit bout de femme qui est devenue importante pour moi en l'espace de peu de temps, j'y emmène mes affaires, ma vie, mon chien Ramsès dans une maison remplie de bonheur et d'amour d'où je n'aurais plus à repartir parce que c'est là que sera ma vie. J'ai hâte mais en même temps j'ai peur. Je suis confiante mais je me pose des questions. Je veux faire de ce nouveau départ une réussite, pas un échec. A 28 ans, il est temps que je commence réellement à vivre, pour moi, pour lui, pour nous. En espérant que ça aille dans le bon sens, que les choses se passent au mieux sur le plan personnel & professionnel. J'ai besoin d'y croire, j'ai besoin d'être forte. J'y crois. Je serais forte pour me battre pour notre vie. Je serais soutenue, aimée, rassurée, en sécurité à ses côtés. Les événements de 2015 font beaucoup réfléchir, nous vivons tous avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Alors parfois, malgré les doutes et la peur, il faut foncer parce qu'il faut vivre. J'ai trop longtemps vécu pour les autres, faisant et agissant selon leurs désirs, pendant qu'eux/elles vivaient paisiblement et construisaient leur vie. La mienne était en standby jusqu'à ce jour. A partir du 1er mars 2016, je commence enfin à vivre pour moi. Et je ne serais plus seule.....

Alors je vous souhaite également une très belle année 2016, parce qu'on a tout le mois de janvier pour le faire. Qu'elle vous soit riche de projets, de rêves, de folie, de réussite, d'amour, de bonheur, de santé et d'un cocktail détonnant du meilleur! Elle apportera son lot de larmes aussi, de moments plus durs, mais ne baissons pas les bras et battons-nous, battez-vous. On n'a qu'une vie, autant la vivre comme il faut, comme il se doit. Une belle année 2016. Et Vivez!








19 juil. 2014

Moi je veux vivre.... Vivre encore plus fort !!!


Flashback. 9 juin 2013, la vente des places pour LE concert d'Indochine au Stade de France le 27 juin 2014 ouvre. C'est la vente à ne pas rater, ce concert je veux y être quoiqu'il advienne, rien ne m'y empêchera. Manque de pot, à 10h, je suis au boulot, sans connexion Internet. Une semaine après, j'ai mon Graal entre les mains !!! Ma place pour le Stade de France, en pelouse bien évidemment. Elle file sous cadre, pour être sûre de ne pas la perdre, de ne pas l'abîmer, et pendant 1 an elle reste sous mes yeux, en me disant qu'une année, ça passe super lentement.
27 juin 2014. Bon sang, j'y suis. J'ai les pieds au Stade de France, les écrans défilent et m'annoncent qu'à 21h, Indochine sera sur scène. Bon sang, cette année a filé à une vitesse folle, j'y suis enfin !! Seule mais ce n'est pas grave, rien ne m'empêchera de savourer ce concert de la première à la dernière minute. 
19h, première partie avec Toybloyid : ma foi, je ne connais absolument pas ce groupe, composé de 2 jeunes demoiselles à la guitare et un jeune homme à la batterie. Les nanas se défoncent sur scène, elles sont vraiment à fond. Musique franchement pas mal, bien ambiancée, la brunette se déchaîne et profite de cette chance d'être au Stade de France. Une bonne présence sur scène, j'accroche.
19h45, seconde partie de Trust. Et là, non vraiment ça ne passe pas. Groupe canadien il semblerait mais même pas de présentation, ça commence direct. En voyant le chanteur - si on peut appeler ça comme ça - on se dit "WTF c'est quoi ce truc o.O ?". Musique qui fait plus de bruit qu'autre chose, juste histoire de nous faire vibrer les côtes à s'en faire péter la cage thoracique. Paroles incompréhensibles, le mec est dans son monde, complètement perché, et puis voilà il fait son show avec sa pépette au synthé - qui appuie parfois sur une touche du clavier histoire de faire du "son". Bref, ce groupe n'a vraiment aucun intérêt. 20h30, le supplice se termine enfin !!


20h55, l'écran au-dessus de la scène s'illumine de blanc et commence un morphing surprenant mais très original. Les membres du groupe, en version 4ème âge qui se rapprochent un à un en subissant un phénomène de rajeunissement pour les emmener jusqu'à aujourd'hui. Vraiment excellent. Et puis tous les 5, prenant la pose dans la fleur de leur âge, "protégés" par la Traffic Girl ! L'image bouge, on les voit avancer en live jusqu'à leur traversée du public pour rejoindre la scène. Dans le fond, une petite musique discrète dont on reconnait facilement les premières notes.... 21h pétantes, voilà notre groupe sur scène à entamer les premières notes d'Electrastar !!! Le concert vient de commencer et le feu est déjà dans le public, l'ambiance est au top, ça chante, ça saute, ça crie, c'est extra. Un an d'attente, mais bon sang, ça en vaut déjà la peine...



Les musiques s’enchaînent, passant des nouvelles aux anciennes, mêlant de l'Electrastar au Traffic Girl, Memoria. J'ai le bonheur d'entendre mes deux chansons préférées : Trois nuits par semaine et Tes Yeux noirs. Je ne peux pas être plus heureuse. Atomic Sky, Miss Paramount, bref des collectors d'Indochine, qui se mêlent parfaitement bien à la folie du Black City Stade. C'est de la pure folie, le public chante à l'unisson, fait des duos avec Nicola. Clin d’œil très osé à Christine Boutin - contre le mariage homosexuel - avec un 3ème sexe particulièrement fort. Et puis un superbe "Collège Boy" avec un petit doigt au CSA face à la caméra qui filme en contre-plongée le concert (le CSA ayant censuré le clip de Collège Boy) alors que pendant des images du clip sans équivoque sont diffusés sur les 3 écrans. Plus d'une fois, j'ai eu les larmes aux yeux en retrouvant cette alchimie entre les membres du public, entre le groupe et le public. Bref, on aime le groupe, le groupe nous le rend bien. Cette émotion, cette force, tout ça me manquait depuis le Zénith à St Etienne. Mais là, le cadre, la mise en scène absolument phénoménale digne d'Indochine, 60 000 personnes dans un Stade, communiant de cette manière, que vous soyez sur la pelouse ou dans les gradins, c'est absolument fort. C'était à vivre, indéniablement. Je suis seule dans ce public, mais au final je ne le suis pas vraiment. Je suis entourée de fans, de personnes tout aussi fans que moi de ce grand groupe.





Le Black City Club commence, une mise en scène avec la ville se révélant après une chute du mur (rappelant que l'album a été enregistré pour une bonne partie à Berlin). Les couleurs précédemment orangées ou bleutées suivant la chanson laissent place à un décor noir et blanc, des néons et une ambiance rouge. Le fond de l'air est rouge résonne, ainsi que Wuppertal avec la magnifique danseuse Alice Renavand (danseuse à l'Opéra de Paris) dans sa robe blanche toute en légèreté et en beauté. Et puis Trois Nuits par Semaine, Le Grand Secret où Nicola chante ses couplets et le public chante en coeur les couplets de Mélissa. Communion parfaite, Nicola qui a les larmes aux yeux. Nous avons aussi droit à un magnifique set acoustique au piano orchestré par Oli, absolument superbe. 
Le Stade est plongé dans le noir, les seules lumières proviennent de la scène et de l'endroit où dans Alice. Les musiques s’enchaînent jusqu'à l'apparition de la croix d'Indo dans le public, rouge flamboyante alors que les gradins sont plongés dans le noir.... Nicola se retrouve au milieu du public, dans les gradins, communiant également avec toutes les personnes des gradins - hors de question qu'ils n'aient pas le droit à un moment fort eux aussi. Puis Nicola rejoint la scène principal après un second bain de foule particulièrement remuant, le Black City Club se termine....Un message apparaît sur l'écran principal, les gradins se colorent de bracelets phosphorescents lumineux. C'est la petite pause du groupe, l'interlude avant une reprise encore plus forte...! Le show n'est pas fini, bien au contraire.







Oli et Nicola sont sur la scène centrale, en acoustique, avec un Nicola nous chantant sa reprise de Renaud, "Hexagone" (qu'il chante sur l'album "La Bande à Renaud"). Nous avons également droit à un "J'ai demandé à la lune", beaucoup se retournent vers moi en rigolant - je porte un pendentif en forme de lune ^^. Bref, un show époustouflant, intergénérationnel puisque le groupe revient à ses débuts avec des chansons de 1981 à 2014, de la musique pour toutes les générations présentent dans le public. Un groupe qui a eu des hauts et des bas, mais qui est toujours là. Qui sait parler des sujets qui touchent, qui fâchent aussi mais qui ont un mot à dire. Et puis après cet interlude plus ancien, le groupe réveille la scène avec un Carany Bay absolument fantastique où tout le public, gradins ou pelouse, chante et saute à l'unisson. Nicola & Indochine ont réussi leur pari : faire un concert où 60 000 personnes seront à l'unisson parfaite avec le groupe. Pari réussi. Ce Stade de France est incroyable. Je n'ai pas fait celui de 2010, mais celui-ci est incroyable, explosif avec ses effets pyrotechniques superbes, ses canons de confettis multicolores, ses boules lumineuses qui sautent de mains en mains dans le public. Oui, le pari est réussi. 
La scène s'éteint, le show se termine doucement. Une cascade pyrotechnique se joue sur la scène et dans le pourtour du Stade, sur le contour pour se rejoindre au milieu..... Des notes connues résonnent. Le concert se termine en une explosion pyrotechnique magnifique tout en entamant un Aventurier complètement fou! Finir un concert de cette façon, je ne pouvais pas mieux rêver, des images plein la tête et plein les yeux !




Nicola et le groupe voulaient un show encore plus exceptionnel, plus grand, plus beau et plus fort que le Putain de Stade en 2010. Le pari est complètement réussi, à la hauteur de nos attentes - les dépassant même. C'est beau, c'est fort, c'est Indo. Et ce Stade de France restera comme le plus beau concert de ma vie. Mon récit est sûrement dans le désordre, mais ça se bouscule de la même façon dans ma tête ^^. Ce concert, je n'aurais jamais assez de mots pour le décrire tellement il est..........Indo.


Des bécots :)
♥♥

P.S : toutes les photos m'appartiennent, merci de ne pas les prendre....