27 juil. 2014

J'affiche ma lingerie sans complexe!

Cette année, je n'ai pas fait spécialement les soldes. Rien de bien tentant, rien de bien transcendant, dans n'importe quelle enseigne que je chérie habituellement. Que ce soit Sephora, Camaieu ou autre, dans ma petite campagne paumée, il ne fallait vraiment pas être gourmand. Alors bon, pas forcément envie de ressembler aux pépèttes du coin, gaulées dans une taille 34/36. Méga complexes, c'est bon.

Toutefois, il fallait quand même que j'en profite de ces soldes parce que j'avais un grand besoin de lingerie, de jolis petits sous-vêtements un peu appétissants quand même. Il y a de ça un petit moment déjà, j'avais passé une première commande chez Sans Complexe, sur les conseils de ma belle Alice (). Deux ensembles, classiques, simples mais intemporels, noir et blanc. J'ai été conquise par la qualité et je m'étais promis de refaire un jour une commande. Puis là dernièrement, mon adorable petit con de chien n'a rien trouvé de mieux à faire que d'aller piquer mes sous-vêtements sur l'étendoir, jouer avec et les détruire. Autant dire que je ne voulais pas me retrouver le cul à l'air - voilà l'horreur !
Merci les soldes, merci les petits prix chez Sans complexe. Mais rien de transcendant, des classiques du site, pas envie d'ensemble. Envie de fantaisie - bah ouai, faut bien appâter l'homme quand même - et je repense au site parallèle à Sans Complexe : Oups Lingerie. Et là de véritables petits coups de cœur, des petites perles. Il ne m'en faut pas plus.



Chez Sans Complexe, j'ai donc craqué pour des bas soldés principalement, deux dans le même modèle, en teintes que je n'avais jamais eu dans ma garde-robe : du rose et du violet. Mais les culottes sont vraiment confortables, légèrement gainantes sans faire gaine de mamie. La 3ème est grise, mais j'adore les petits détails qu'elle possède : très ajourée mais pas de manière à ce qu'on voit tout, et l'effet "lacet" sur les côtés, comme un bustier. Sexy, qui donnera à monsieur l'envie d'aller jouer avec le petit nœud - mais raté, c'est du chiqué! Je me sens vraiment à l'aise dans ces 3 bas, les tailles sont juste comme il faut pour être bien, bien taillés et on voit que c'est de la qualité. Mes premiers achats datent de l'an dernier, hormis le bas que mon chien a déchiqueté, les produits ont toujours leur forme et leur taille d'origine, toujours comme il faut, pas abîmés non plus. Bref aucune déception.


En ce qui concerne Oups Lingerie, j'ai donc profité des soldes pour profiter de découvrir la petite filière de Sans Complexe, proposant des articles un peu plus colorés, pop, jeunes. Et j'ai été séduite. J'ai réussi à me dégoter deux petits ensembles vraiment mignons - bon ce sont les mêmes mais dans deux teintes différentes. J'ai donc deux ensembles, composés du soutien-gorge et du boxer, un en noir et l'autre en gris.
La qualité est donc fortement semblable à Sans Complexe, taille un peu juste mais je mets ça sur le compte que c'est neuf, surtout au niveau du soutien-gorge, les bas allant parfaitement bien. Il y a donc un ensemble noir, avec les coutures fushia et le petit nœud parme. L'autre ensemble est gris - un joli gris d'ailleurs - avec les coutures corail et le nœud rose foncé (il me fait penser à Watermelon d'Essie). Mais il y a un petit détail que je n'avais absolument pas vu et qui a fait que j'ai complètement adoré ces ensembles : au niveau des nœuds centraux, il y a un petit grelot, que ce soit sur le haut ou sur le bas. Et ça, clairement, j'adore!! C'est juste trop mignon, une petit touche girly. Je rassure, on ne l'entend pas tintinnabuler lorsqu'on le porte, il faut vraiment jouer avec. 



Bref, une nouvelle fois séduite par la qualité des produits chez Sans Complexe, j'adore Oups Lingerie pour son côté fun et vraiment plus girly. J'émets juste une petite réserve quand à la livraison : ils disent en 3 jours, mais le temps que la commande soit validée et expédiée, j'ai attendu une semaine. Mais bon, on n'en tient pas rigueur quand on voit leurs sous-vêtements. Je vous recommande vivement ces deux sites !


Et vous? Des bonnes adresses pour de la lingerie girly et pas trop chère ?
Des bisous
♥♥






19 juil. 2014

Moi je veux vivre.... Vivre encore plus fort !!!


Flashback. 9 juin 2013, la vente des places pour LE concert d'Indochine au Stade de France le 27 juin 2014 ouvre. C'est la vente à ne pas rater, ce concert je veux y être quoiqu'il advienne, rien ne m'y empêchera. Manque de pot, à 10h, je suis au boulot, sans connexion Internet. Une semaine après, j'ai mon Graal entre les mains !!! Ma place pour le Stade de France, en pelouse bien évidemment. Elle file sous cadre, pour être sûre de ne pas la perdre, de ne pas l'abîmer, et pendant 1 an elle reste sous mes yeux, en me disant qu'une année, ça passe super lentement.
27 juin 2014. Bon sang, j'y suis. J'ai les pieds au Stade de France, les écrans défilent et m'annoncent qu'à 21h, Indochine sera sur scène. Bon sang, cette année a filé à une vitesse folle, j'y suis enfin !! Seule mais ce n'est pas grave, rien ne m'empêchera de savourer ce concert de la première à la dernière minute. 
19h, première partie avec Toybloyid : ma foi, je ne connais absolument pas ce groupe, composé de 2 jeunes demoiselles à la guitare et un jeune homme à la batterie. Les nanas se défoncent sur scène, elles sont vraiment à fond. Musique franchement pas mal, bien ambiancée, la brunette se déchaîne et profite de cette chance d'être au Stade de France. Une bonne présence sur scène, j'accroche.
19h45, seconde partie de Trust. Et là, non vraiment ça ne passe pas. Groupe canadien il semblerait mais même pas de présentation, ça commence direct. En voyant le chanteur - si on peut appeler ça comme ça - on se dit "WTF c'est quoi ce truc o.O ?". Musique qui fait plus de bruit qu'autre chose, juste histoire de nous faire vibrer les côtes à s'en faire péter la cage thoracique. Paroles incompréhensibles, le mec est dans son monde, complètement perché, et puis voilà il fait son show avec sa pépette au synthé - qui appuie parfois sur une touche du clavier histoire de faire du "son". Bref, ce groupe n'a vraiment aucun intérêt. 20h30, le supplice se termine enfin !!


20h55, l'écran au-dessus de la scène s'illumine de blanc et commence un morphing surprenant mais très original. Les membres du groupe, en version 4ème âge qui se rapprochent un à un en subissant un phénomène de rajeunissement pour les emmener jusqu'à aujourd'hui. Vraiment excellent. Et puis tous les 5, prenant la pose dans la fleur de leur âge, "protégés" par la Traffic Girl ! L'image bouge, on les voit avancer en live jusqu'à leur traversée du public pour rejoindre la scène. Dans le fond, une petite musique discrète dont on reconnait facilement les premières notes.... 21h pétantes, voilà notre groupe sur scène à entamer les premières notes d'Electrastar !!! Le concert vient de commencer et le feu est déjà dans le public, l'ambiance est au top, ça chante, ça saute, ça crie, c'est extra. Un an d'attente, mais bon sang, ça en vaut déjà la peine...



Les musiques s’enchaînent, passant des nouvelles aux anciennes, mêlant de l'Electrastar au Traffic Girl, Memoria. J'ai le bonheur d'entendre mes deux chansons préférées : Trois nuits par semaine et Tes Yeux noirs. Je ne peux pas être plus heureuse. Atomic Sky, Miss Paramount, bref des collectors d'Indochine, qui se mêlent parfaitement bien à la folie du Black City Stade. C'est de la pure folie, le public chante à l'unisson, fait des duos avec Nicola. Clin d’œil très osé à Christine Boutin - contre le mariage homosexuel - avec un 3ème sexe particulièrement fort. Et puis un superbe "Collège Boy" avec un petit doigt au CSA face à la caméra qui filme en contre-plongée le concert (le CSA ayant censuré le clip de Collège Boy) alors que pendant des images du clip sans équivoque sont diffusés sur les 3 écrans. Plus d'une fois, j'ai eu les larmes aux yeux en retrouvant cette alchimie entre les membres du public, entre le groupe et le public. Bref, on aime le groupe, le groupe nous le rend bien. Cette émotion, cette force, tout ça me manquait depuis le Zénith à St Etienne. Mais là, le cadre, la mise en scène absolument phénoménale digne d'Indochine, 60 000 personnes dans un Stade, communiant de cette manière, que vous soyez sur la pelouse ou dans les gradins, c'est absolument fort. C'était à vivre, indéniablement. Je suis seule dans ce public, mais au final je ne le suis pas vraiment. Je suis entourée de fans, de personnes tout aussi fans que moi de ce grand groupe.





Le Black City Club commence, une mise en scène avec la ville se révélant après une chute du mur (rappelant que l'album a été enregistré pour une bonne partie à Berlin). Les couleurs précédemment orangées ou bleutées suivant la chanson laissent place à un décor noir et blanc, des néons et une ambiance rouge. Le fond de l'air est rouge résonne, ainsi que Wuppertal avec la magnifique danseuse Alice Renavand (danseuse à l'Opéra de Paris) dans sa robe blanche toute en légèreté et en beauté. Et puis Trois Nuits par Semaine, Le Grand Secret où Nicola chante ses couplets et le public chante en coeur les couplets de Mélissa. Communion parfaite, Nicola qui a les larmes aux yeux. Nous avons aussi droit à un magnifique set acoustique au piano orchestré par Oli, absolument superbe. 
Le Stade est plongé dans le noir, les seules lumières proviennent de la scène et de l'endroit où dans Alice. Les musiques s’enchaînent jusqu'à l'apparition de la croix d'Indo dans le public, rouge flamboyante alors que les gradins sont plongés dans le noir.... Nicola se retrouve au milieu du public, dans les gradins, communiant également avec toutes les personnes des gradins - hors de question qu'ils n'aient pas le droit à un moment fort eux aussi. Puis Nicola rejoint la scène principal après un second bain de foule particulièrement remuant, le Black City Club se termine....Un message apparaît sur l'écran principal, les gradins se colorent de bracelets phosphorescents lumineux. C'est la petite pause du groupe, l'interlude avant une reprise encore plus forte...! Le show n'est pas fini, bien au contraire.







Oli et Nicola sont sur la scène centrale, en acoustique, avec un Nicola nous chantant sa reprise de Renaud, "Hexagone" (qu'il chante sur l'album "La Bande à Renaud"). Nous avons également droit à un "J'ai demandé à la lune", beaucoup se retournent vers moi en rigolant - je porte un pendentif en forme de lune ^^. Bref, un show époustouflant, intergénérationnel puisque le groupe revient à ses débuts avec des chansons de 1981 à 2014, de la musique pour toutes les générations présentent dans le public. Un groupe qui a eu des hauts et des bas, mais qui est toujours là. Qui sait parler des sujets qui touchent, qui fâchent aussi mais qui ont un mot à dire. Et puis après cet interlude plus ancien, le groupe réveille la scène avec un Carany Bay absolument fantastique où tout le public, gradins ou pelouse, chante et saute à l'unisson. Nicola & Indochine ont réussi leur pari : faire un concert où 60 000 personnes seront à l'unisson parfaite avec le groupe. Pari réussi. Ce Stade de France est incroyable. Je n'ai pas fait celui de 2010, mais celui-ci est incroyable, explosif avec ses effets pyrotechniques superbes, ses canons de confettis multicolores, ses boules lumineuses qui sautent de mains en mains dans le public. Oui, le pari est réussi. 
La scène s'éteint, le show se termine doucement. Une cascade pyrotechnique se joue sur la scène et dans le pourtour du Stade, sur le contour pour se rejoindre au milieu..... Des notes connues résonnent. Le concert se termine en une explosion pyrotechnique magnifique tout en entamant un Aventurier complètement fou! Finir un concert de cette façon, je ne pouvais pas mieux rêver, des images plein la tête et plein les yeux !




Nicola et le groupe voulaient un show encore plus exceptionnel, plus grand, plus beau et plus fort que le Putain de Stade en 2010. Le pari est complètement réussi, à la hauteur de nos attentes - les dépassant même. C'est beau, c'est fort, c'est Indo. Et ce Stade de France restera comme le plus beau concert de ma vie. Mon récit est sûrement dans le désordre, mais ça se bouscule de la même façon dans ma tête ^^. Ce concert, je n'aurais jamais assez de mots pour le décrire tellement il est..........Indo.


Des bécots :)
♥♥

P.S : toutes les photos m'appartiennent, merci de ne pas les prendre....




31 mai 2014

[Ongles] Le gel dissolvant Kiko.... ou le flop total


Pour une fois, je viens papoter ongles ici. Je n'ai pas spécialement l'habitude de montrer des manucures ou parler de vernis, loin de là. J'en fais peu, j'en montre peu donc et quand je les (la?) montre, c'est uniquement sur Instagram. Pour une simple et bonne raison : je ne prends pas le temps de photographier ma manucure, enfin sur l'instantané quoi. Et puis je ne fais pas attention, je me cogne souvent les doigts/mains et j'écaille ma manucure en moins de temps qu'il ne m'a fallu pour appliquer ma base/2 couches/top coat. Maladroite, je vous dis, maladroite - et c'est encore pire depuis que je joue au badminton, je laisse au moins un doigt ou un ongle à chaque jeu (c'est à dire tous les vendredis !). Malgré ça, j'arrive encore à taper un article, c'est miraculeux, n'est-ce pas?

Bref, trêve de blablas sans intérêt, je viens vous parler d'un petit produit que je m'étais procurée lors de mes soldes d'hiver 2013. Oui, en effet, ça remonte. J'attends mi-2014 pour vous en parler. C'est de toute beauté. Bon, ce petit produit était à l'époque soldé à 1,90€, on connait toutes les petites promotions Kiko lors des soldes qui sont super sympatoches et qui permettent de découvrir des petits produits. Donc je jette mon dévolu sur lui. Pour 1,90€ au lieu de 3,90€, je ne prenais pas grand risque hein. Il s'agit du Gel Dissolvant. Ce qui m'a intéressé? Le fait que ça soit du gel, inédit pour ma part comme texture pour un dissolvant. Ses promesses? Retirer le vernis en un seul passage, même avec une forte concentration de paillettes!



La texture - même si on ne l'aperçoit pas trop trop bien ici - est vraiment gélifiée. C'est assez déroutant. Pour le tester, je portais une manucure toute simple, sans absolument aucune paillette, qui arrivait en fin de vie. Juste une couleur assez "pep's" mais rien non plus de transcendant. J'applique sur mon petit coton suffisamment pour faire une main - enfin c'est ce que je croyais. Et là le drame dès le premier doigt !! Il est conseillé de laisser poser le gel dissolvant sur le vernis pour qu'il se "désintègre" en quelque sorte. Bah à part désintégrer le coton, c'est tout ce que ce gel a été foutu de faire! Malgré 2 bonnes minutes posé sur le doigt. Alors soit, je n'ai pas compris l'utilisation et le mode d'emploi, soit vraiment cet OBNI (Objet Beauté Non Identifié) est véritablement un pur flop comme il se doit.

Au final, il m'a collé le coton sur le doigt, j'ai donc du ressortir mon bon dissolvant classique liquide (je n'ai même pas osé utiliser mon bain dissolvant, qui aurait été rempli de fibres cotonneuses avec quelques traces de vernis). Et qui plus est, il m'a encore moins facilité la tâche pour enlever mon vernis. Donc là franchement, je dis clairement non.


Avez-vous déjà testé ce produit?
Ça a fonctionné avec vous?

Des bisous tout doux ! 




26 mai 2014

Le Défi du Lundi : Bijoux & Fantaisie !

Un petit défi du lundi (), ça faisait longtemps dis donc !! Cette semaine, je reviens avec ce petit thème qui me parle tout bas, parce que oui j'adore les bijoux fantaisie. J'aime aussi les vrais bijoux, en argent en général, et j'ai mes fétiches dont je ne me sépare absolument jamais !! Mais je résiste très difficilement devant l'étalage de boucles d'oreilles fantaisie (je ne sais pas ce que j'ai, je n'arrive pas à écrire boucles, je veux constamment écrire bouches....) !
Pour beaucoup, ce genre de bijoux fait très vite pacotille ou seconde main, que ce soit boucles d'oreilles (à force de l'écrire, ça devrait le faire ^^), colliers ou bagues. Pourtant, on ne peut pas nier qu'il y a de plus en plus de bijoux à petits prix qui sont franchement supers jolis. Bon certes, ils s'oxydent, se cassent plus facilement, rouillent pour certains, bref très vite obsolètes. Je l'admets très bien, mais un peu d'entretien aussi, ça ne mange pas de pain. Du coup, j'ai bien envie de vous montrer ma petite collection.


On commence avec les boucles d'oreilles! Sans nul doute mes bijoux préférés en "quincaillerie". J'ai un petit tourniquet pouvant tenir 192 boucles (soit 96 paires), et je dois admettre qu'il est quasiment plein. J'en ai de tous les styles : des boucles, des clous, des pendantes (principalement), des à plumes, des dorées mais plus principalement des argentées, des originales et d'autres un peu plus classes pour sortir ou pour des fêtes (Noël, anniversaires, nouvel an, etc.). Bref, j'adore ça. Sauf que j'en ai tellement que des fois, je ne sais vraiment pas quoi mettre! J'ai mes fétiches, des inconditionnelles que je mets et qui s'accordent avec tout. Mais en général, j'essaie de varier un maximum pour s'accorder avec l'occasion et la tenue. Il y en a aussi que je n'ai jamais porté (comme cette paire avec la Tour Eiffel !). Parfois, il m'arrive d'acheter deux paires pour m'en fabriquer une unique rien qu'à moi!


Ensuite viennent les colliers mais de manière beaucoup plus raisonnable. Je n'en ai vraiment pas beaucoup. L'essentiel tient sur cette suspension à colliers (shoppé chez Claire's pour 16,95€ si ça intéresse), j'en mets beaucoup moins parce que pas forcément toujours pratique à porter. J'ai un petit fétiche, pour une simple et bonne raison : c'est le même que ma meilleure amie, aussi simplement que ça ♥. Mais j'aime beaucoup porter le hibou aussi. Les colliers ne sont pas systématiques, et il n'est pas rare que je flashe sur un pour le reposer ensuite, sachant pertinemment que je ne le porterai pas forcément.


Après, j'ai une petite boite, où il y a tout un tas de trucs : des bagues principalement, des bracelets aussi, des espèces de chainettes décoratives de vestes, des broches. Bref, un fourre-tout dont j'avais oublié l'existence et que grâce à ce défi, bah je viens de retrouver. Et de surtout retrouver mes bagues imitation turquoise que je voulais absolument pendant un moment (c'est la faute à Charlotte  qui montrait les siennes pendant un moment et que je lorgnais dessus comme un chaton devant son biberon de lait!). Donc du coup, dans cette petite boite, c'est un peu une petite boite aux trésors...


Pour finir, c'est la catégorie "vrais bijoux", mes fétiches, mes intemporels, ceux je ne parviens pas à me séparer nuit et jour parce que sinon je me sens toute nue sans. Non mais c'est vrai hein, il y a des bijoux qui font cet effet, qui quand vous ne les portez pas, ça vous fait un vide. De ces bijoux, il en manque deux : deux gourmettes qui sont actuellement à mon poignet (mais la flemme de les enlever, les photographier et les remettre, je l'admets). Une offerte par mon ex en acier, très masculine. L'autre, avec mon prénom et ma date de naissance - au cas où j'oublie, sait-on jamais (moi qui a une excellente mémoire des dates !!). Le reste, il s'agit d'une bague que j'ai trouvé dans la super petite boutique à Lille qu'Alice m'a faite découvrir - et même que c'est le mal absolu de rentrer dedans tellement c'est beau et qu'on veut tout parce que c'est souvent à -50% (hein Alice ?), un anneau triple que ma maman m'a offert il y a de ça déjà 10 ans quand on habitait toutes les deux chez ma sœur et que c'était l'enfer. J'y tiens comme à la prunelle de mes yeux à cette bague, même si elle commence à se fragiliser au niveau des soudures.... La bague gourmette, c'est un auto-cadeau, j'avais flashé dessus à l'époque où j'étais avec mon ex, je voulais la faire graver à son nom. Heureusement que je l'ai laissé vierge, je ne pourrais plus la porter aujourd'hui. Et enfin mon bracelet Pandora, encore très nu mais qui se remplira au fur et à mesure. Pour le moment, il n'a que deux charms : les petites moufles d'hiver offertes par mes parents parce que c'était Noël, et la moitié d'un petit papillon pour symboliser l'amitié éternelle - l'autre moitié étant forcément au poignet de ma meilleure amie . Un petit et magique cadeau qu'elle m'a fait pour me remonter le moral et qui ne me quitte pas (vous ai-je déjà dit que j'avais une meilleure amie formidable? Bah je vous le dis !!!).



Et voilà, c'était ma petite participation au défi du lundi, ça faisait longtemps !
Vous alors, ça donne quoi votre petite collection?

Des bisous ♥





12 mai 2014

Ikea a fait mon bonheur bureautique !

J'ai envie de dire qu'il était temps que je revienne quand même (autant pour vous - quoi que - que pour moi) !!! Je n'ai plus mis les pieds sur mon blog depuis le mois de janvier !!! 5 mois sans poster, oui parfaitement. Mais j'ai des excuses vraiment valables : mon nombre d'heures au boulot a augmenté, pour passer de 37,5h/semaine à facile 45h par semaine, le design de mon blog ne me plaisait plus du tout et donc du coup ne me demandait plus du tout envie de me mettre devant le PC, je n'étais quasiment plus devant à cause du boulot.... 
Du coup je reviens avec des articles, de l'inspiration (suffisante j'espère) et un tout nouveau design dont je suis complètement amoureuse. Si vous vous rappelez, il y a quelques temps, Elsa a refait le blog de notre Pauline, alias Strange-Red-Haired (). Je suis tombée sous le charme, j'ai donc moi aussi demandé un coup de main à Elsa () : ses diverses créations sont magnifiques, son blog est superbe, bref je savais qu'elle allait m'aider de la meilleure façon qui soit. Et j'ai eu raison, à 200% !!! 


Et puis entre temps, je me suis lancée dans des travaux à la Valérie Damidot dans la pièce qui me sert de bureau. J'étais à l'origine dans une pièce froide, pas pratique, qui faisait que je me sentais horriblement enfermée, étouffée. Un bureau sombre, peu de luminosité, rédhibitoire !! Alors, on retrousse les manches, on sort les bleus de travail, on met tout dans des cartons, on démonte les meubles et go! Ponçage, enduit, première couche de peinture, séchage, seconde couche de peinture, séchage, troisième et dernière couche de peinture. Ça a pris deux bonnes semaines. Et puis mission trouver le parquet idéal, donc on se promène chez Leroy Merlin/Castorama/Mr Bricolage, etc. On trouve, on pose. Ok, la pièce est faite, et ça donne des murs en mauve glycine (parme tirant sur le gris), plafond/encadrement de fenêtre et porte en blanc, parquet en chêne blanchi. Le principal du gros oeuvre est fait, on passe aux finitions.


L'élément principal de cette pièce est bien évidemment : le bureau! Je possédais avant un bureau d'angle, énorme, sombre, absolument pas pratique. J'avais besoin d'un nouveau bureau clair, épuré, pratique. Et pour lequel j'aurais immédiatement le coup de cœur. Je suis allée chez Conforama ou But, rien que dal nada. Moche et cher, qualité à revoir. Alors j'ai tenté Ikea (*njut oui, parfaitement) et là, Ikea a fait mon bonheur. Parce que lui a su parler à mon petit malheureux qui n'en pouvait plus de camper avec le PC, de devoir constamment se déplacer et ne pas être tranquille. Le bonheur tient à peu de choses. A l'origine j'étais partie pour fabriquer mon bureau moi-même : 2 tréteaux d'architecte, une planche de pin massif de 2m, et c'est tout. Brut de décoffrage le bordel. Et puis bon, j'en ai parlé aux collègues (quel bordel, quelle erreur - sous entendus que j'ai des goûts de c***** !). Je suis revenue sur ma décision. Bref, je suis allée dans le temple du *njut suédois.


Vois-tu, je suis quand même assez exigeante, surtout quand il s'agit de me créer un petit cocon rien que pour moi, ce qui est normal tu me diras. Donc je savais ce que je ne voulais pas, mais je ne savais pas ce que je voulais. J'arrive au niveau des bureaux, et là bim! bam! boum! Coup de foudre, histoire d'amour, violons, et tout le toutim. LE bureau. Grand, épuré, pratique, comme je voulais. Je te donne ses caractéristiques? Deux grands tiroirs super pratique où tu peux en ranger sans peur, un plan de travail d'1m42. C'est tout. Oui c'est tout mais c'est ce qu'il me fallait. Ah et son prix mini pour la super qualité que c'est : 79,99€. Paf! Je peux avoir un côté pour mon PC (qui soit dit en passant est neuf, je ne bosse donc que sur du neuf. 17 pouces, ça me change la vie. Merci Dell), et un côté pour la paperasse, etc. Donc faire plusieurs choses en même temps. Et ça, vois-tu lectrice/lecteur, ça fait mon bonheur.

Pour la déco, c'est tout simple : mes deux lampes, un pot me servant de pot à crayons qui est en fait un cache-pot chez le suédois (mais que j'ai toujours voulu avoir. Oui, je suis obstinée, je suis scorpion en même temps), un bougeoir Yankee Candle dans les tons blancs ♥, un autre petit bougeoir qui me sert pour mettre crème pour les mains/baume à lèvres, et entre les deux quelques petits livres pratiques. A cela s'est ajouté une boite de mouchoirs (oui, toujours pratique), et un petit fauteuil rouge of course pour poser mon portable.


Ne me reste plus qu'à rajouter mon "dressing" sur mesure, finir de peindre en blanc mes petits meubles (ça évite d'en racheter d'autres hein, même si ça prend un peu plus de temps à peindre) et puis trouver un peu de déco, que ça ne fasse pas trop vide. Mais l'essentiel est là.

En tout cas ça fait plaisir de revenir, de poster, de...... 
'Fin bref tu t'en fous, je suis là, c'est le plus important hein ^^. 
On se retrouve tout bientôt !


Je te bisoute et te ♥